GALERIE >
ACTUALITÉS
2024  2023  2022  2021  2020  2019  2018  2017  2016  2015  2014  2013  2012  2011  2010  2009  
>  Fêtes maritimes, Mazout, Timbre, Exposition, Fermeture annuelle
Brest : La galerie invitée aux Fêtes Maritimes du 12 au 17 juillet !

L'édition 2024 se diversifie et n'est plus une fête tournée uniquement vers le patrimoine maritime.
Pour la première fois, des disciplines artistiques, plus ou moins proches du monde marin, seront présentes.

Dans le cadre de l'"Escale Polaire", en partenariat avec l'association l’Âme bleue, qui présentera les expéditions polaires de Laurent Marie, explorateur breton et plongeur en apnée et ami, nous proposerons des oeuvres inuit... aux plus de 700 000 personnes attendues !
Nous vous attendons dans notre tente "igloo" à coté de l'institut Polaire Français.

7 kilomètres de quais animés, 6 villages, 5 "escales", des spectacles nocturnes, et bien sûr, les plus beaux voiliers du monde...
De 10h à 19h, entrée principale -Parc à Chaînes.


Transport en Arctique canadien : interdiction du mazout lourd

Le ministre des transports Pablo Rodriguez annonce l'interdiction de transporter et d'utiliser du mazout lourd à compter du 1er juillet.
Transport Canada prend des mesures pour limiter les répercussions environnementales sur les océans et les cours d 'eau.
Mais tous les navires à double coque seront exemptés jusqu'en 2029, et les navires participant au réapprovisionnement des communautés en Arctique peuvent demander une dérogation jusqu'au 1er juillet 2026.
Postes Canada a un nouveau timbre

La compositrice et chanteuse Elisapie, que nous avions eu la chance de voir en France il y a quelques mois, vient d'être honorée dans la série de timbres "Leaders autochtones", lancée en 2022..
Cette série est destinée à valoriser les réalisations et les contributions des leaders Inuit, Métis et Premières Nations, qui oeuvrent afin de préserver leur culture et améliorer la qualité de vie des peuples autochtones.
Un timbre a l'effigie d'Elisapie sera bientôt disponible.


Billy Gauthier : exposition solo à Kitchener, Ontario

Du 22 juin au 20 octobre la Kitchener-Waterloo Art Gallery présente 40 oeuvres de Billy.
Si vous êtes au Canada, ne manquez pas de faire le détour pour voir ces 40 merveilles appartenant à des collections privées ou publiques.

101 Queen Street North, Kitchener
Entrée libre.


Fermeture annuelle : du 21 juillet au 19 août inclus.
Nous vous souhaitons un bel été !

Et exceptionnellement la galerie sera fermée le jeudi 18 juillet.
>  Narvals, sculpteur, film, exposition virtuelle
Narvals, population stable

Le comité sur la situation des espèces en péril au Canada ( COSEPAC) estime que les populations de narvals dans l'Arctique canadien vont bien. Il propose de passer les narvals du statut d'"espèce préoccupante" à celui de "non en péril".
En effet les derniers dénombrements aériens en 2023 montrent une importante population, estimée à 160 000 individus.
Évaluée comme n'étant pas en péril en 1986, puis comme préoccupante en 2004, le COSEPAC souhaite revenir sur le classement de 2004.
Cette proposition sera examinée par différentes instances, dont le Conseil de Gestion des ressources fauniques du Nunavut, avant d'être, ou non, acceptée.
Pourtant des menaces pèsent sur les narvals, en particulier l'intensification du transport maritime, en raison de la plus grande période libre de glace.
Deux des trois populations de narvals se trouvent au Canada, la dernière étant à l'est du Groenland
Quand un sculpteur inuit est en France...

Billy Gauthier a visité de nombreux musées et expositions, de Brancusi au château de Chantilly, de la fontaine Stravinsky au musée d'Orsay, où il a découvert l'ours du sculpteur français François Pompon (1855/1933).... qui ne connaissait probablement pas l'art inuit, et que les inuit ne connaissent pas !

Billy fait partie des nominés pour l 'artiste de l'année du prestigieux "ArtsNLAwards", résultat fin juin !
Une exposition solo présentera également une quarantaine de ses œuvres à Kitchener (Ontario) du 22 juin au 20 octobre.
Durant son séjour en France, Billy a aussi terminé une "Sedna" en andouiller de caribou sur une base en serpentine du Labrador.


"Trace, échos du silence"

Un film de Vincent Marie à la rencontre de l'art inuit en compagnie d'Edmond Baudoin et de Troubs.... c'est pour bientôt !
Vincent a filmé Edmond Baudoin et Troubs durant leur séjour au nord du Canada pour leur livre "Inuit" (édité par L'Association) mais aussi Billy Gauthier et d'autres artistes inuit....


Manasie Akpaliapik exposition virtuelle

Retrouvez sur youtube l'exposition "Univers inuit - La collection Brousseau" qui a eu lieu en 2021/2022 au musée des Beaux-Arts du Québec.
Vous pourrez y écouter Manasie et voir de nombreuses œuvres.
> Billy Gauthier à la galerie, Le Brancusi du Nord, Nunavut 25 ans déjà !
Le sculpteur Billy Gauthier nous rend visite !

Billy sera présent à la galerie le vendredi 17 mai en fin de journée
Nous serons heureux de vous accueillir autour d'un verre à partir de 17h.

Vivant au Labrador, Billy produit très peu d'oeuvres.
Il travaille aussi bien la pierre que des éléments d'animaux comme l'os, l'andouiller (bois de caribou), le fanon de baleine, l'ivoire de morse...

N'hésitez pas à venir le rencontrer, il sera ravi de répondre à vos questions et de partager un moment convivial !


Vous avez dit "Brancusi " ?

Actuellement une grande rétrospective de l’oeuvre de cet artiste majeur de la sculpture contemporaine est présentée au Centre Pompidou.
Mais savez-vous qu'un artiste inuit a été nommé par des spécialistes de l'art comme "le Brancusi du Nord" ?
John Pangnark, (1920 / 1980) est né dans la toundra à proximité du Windy Lake, au Nunavut, et a vécu comme chasseur nomade, avant de faire partie des familles déplacées par le gouvernement canadien vers 1959 à Arviat (anciennement Eskimo Point) sur la rive ouest de la Baie d'Hudson.
Comme pour d'autres artistes vivant dans cette communauté, il est tentant de penser que les difficultés de leur vie avant la sédentarisation ont contribué à l'austérité des œuvres produites, sans détails superflus, entre les années 60 et 90.
Mais il ne faut pas oublier que la pierre employée, le basalte, très dur, est probablement aussi responsable des caractéristiques des oeuvres d'Arviat.

John a commencé à sculpter dans les années 60 en autodidacte et dès 1970, a été l'un des 4 sculpteurs inuit invités au Japon pour l'Exposition Universelle.
Ses sujets sont majoritairement des visages, têtes, parfois des personnages, toujours dans un style semi-abstrait, avec des traits incisés à peine suggérés pour le visage et souvent deux légères encoches pour indiquer les bras.
Son art, et celui de son ami Andy Miki, ont été appréciés de nombreux historiens de l'art, comme George Swinton, habitués à des sculpteurs européens comme Brancusi ou Henry Moore.

Des oeuvres de John Pangnark sont présentes dans toutes les grandes collections muséales au Canada et dans de nombreuses collections privées.
Pour certaines, les prix ont atteint des records... jusqu'à plus de 100 000 dollars canadiens.
Le Nunavut a 25 ans !

Grâce à leurs actions politiques et à de longues négociations, un petit groupe d'activistes inuit ont obtenu la création de cette nouvelle province, par la partition des territoires du Nord-Ouest, le 1er avril 1999.
Mais cet anniversaire est fêté le 9 juillet dans le territoire.
Le Nunavut a une superficie d'un peu plus de 2 millions de kilomètres carrés (soit environ 4 fois la France) pour une densité de population très faible de 0,02 habitant au km2.
Ou... environ 1 habitant pour 70 km2 !

Estimée en 2024 à un peu plus de 40 000 personnes, contre 26 000 en 2001, c'est la province où la population est en plus forte augmentation, avec une moyenne d'âge de 28 ans contre 41,9 ans pour le Canada (recensement 2021).
Le drapeau du Nunavut représente le soleil pour le jaune, la neige pour le blanc avec l'étoile polaire et un inukshuk en rouge pour rappeler le Canada.
> Commission européenne, "L'inuite", Elisapie en concert, Festival photos, Conférence
La Commission européenne ouvre un bureau au Groenland.
La visite de la présidente de la Commission européenne, Mme Von Der Leyen, a permis la signature de plusieurs accords de coopération entre l'Union et le Groenland. Il faut rappeler qu' en raison de l'autonomie du territoire, le Danemark ne gère plus que les relations extérieures et la monnaie.
Ces accords prévoient des investissements dans l'énergie propre et les matières premières.
Car le sous-sol du Groenland est riche ! Et le réchauffement rend ses ressources : gaz, pétrole, fer, zinc, cuivre mais aussi les terres rares qui servent pour les batteries, panneaux solaires... beaucoup plus accessibles et convoitées.
De Trump, qui proposa de racheter le Groenland, aux chinois et russes, toutes les grandes puissances sont intéressées par les possibilités offertes par ce territoire.

L'Europe essaie aussi de jouer sa carte, en appuyant sur le respect de l'environnement.
Pour Mme Von der Leven, " Il s'agit d'investir dans la coopération en matière d'éducation et de compétences, dans les personnes, pour la croissance verte, car dans le secteur minier ou des énergies renouvelables, c'est nécessaire."


"L'inuite" le nouveau polar groenlandais de Mo Malo
Né en 1968, Frédéric Mars a publié de nombreux romans et essais. Sous un autre pseudonyme, Mo Malo, il nous propose des romans policiers se situant au Groenland : Qaanaaq, Disko, Nuuk et Summit.
Son dernier roman, l'Inuite sortira le 5 avril !

"Deux meurtres sont commis dans un petit village du Groenland, qu'on ne peut rallier que par hélicoptère ou par des traîneaux tirés par des chiens. Une personne se trouvait sur les lieux à chaque fois : Paninguaq Madsen, dite l'Inuite, qui sillonne le pays pour aider les femmes à accoucher loin de toute structure hospitalière décente....
Deux enquêteurs se voient mêlés à cette histoire, un flic du pays et un expert de la police danoise chargé d'un "cold case"... car dans les années 1950, une expérience a été menée sur 22 enfants inuit arrachés à leurs familles, afin d'être ré-éduqués pour devenir l'élite danophone du Groenland...
"

Mo Malo prend un fait réel pour bâtir son roman : l'expérience (catastrophique) du gouvernement danois pour transformer des inuit en "bons" danois... encore une terrible histoire de colonisation !
Les inuit devront attendre soixante-dix ans pour que le gouvernement danois reconnaisse ses erreurs et présente des excuses.
Dans ce policier, très bien documenté et ancré dans les réalités sociales et culturelles inuit, plongez dans l'ambiance.

Sortie le 5 avril dans toutes les bonnes librairies !
Elisapie en concert en France !
Le 2 avril, à Paris, Elisapie sera au Café de la Danse (5 passage Louis Philippe, 75011) à 20 heures.
Dans son dernier album "Inuktitut" la chanteuse inuit a repris des classiques du rock et de la pop des années 60 à 90, qu'elle chante dans sa langue, l'inuktitut.
Elle se produira ensuite à :
Seyssinet-Pariset à coté de Grenoble le 3,
Annecy le 4,
Vendôme le 5,
Guyancourt le 6,
Tulle le 11,
Figeac le 12,
Artigues près Bordeaux le 13
et Cognac le 14 avril.

A ne pas manquer... et il reste des places !
Et pour nos amis Belges, le 9 à Bruxelles.


Festival Inter'nature
Les 5, 6 et 7 avril le Palais des Sports de Saint-Claude, Haut Jura, présentera des films, des animations et le travail de 30 photographes, dont l'ami Jean-Marie Séveno, avec de magnifiques photos de l'Arctique...


"Epiphanie(s) du chamanisme inuit : chants, amulettes et objets-mémoire"
Conférence de l'ethno-historienne Giulia Bogliolo Bruna, lecture de chants inuit par Myriam Guilhot,dans le cadre de la programmation parisienne de la Fondation culturelle du Musée Barbier-Mueller et du cycle de conférences "Au carrefour des cultures"

Lundi 22 avril à 18h
Amphithéâtre de l'IPAG Business School
184 bld Saint Germain
Paris 6 ème

Entrée libre
Le nombre de places étant limité, veuillez confirmer votre présence à :
fondation@barbier-mueller.ch
> Malaurie, Enchères, Ours, Floyd Kuptana, Expositions
Décès de l ethnologue Jean Malaurie
Alors qu'il venait de fêter son 101ème anniversaire en décembre 2023, l'explorateur et écrivain est décédé le 5 février.
D'abord géographe pour les expéditions polaires françaises dirigées par Paul-Emile Victor, il accomplit des missions dès 1948. En mai 1951, il est le premier homme à atteindre, avec des traîneaux à chiens et en compagnie d'un inuit, le pôle nord géomagnétique. Il fera au total plus de 30 missions dans l'arctique, du Groenland à l'allée des baleines en Sibérie...
Écrivain, Jean Malaurie a publié une dizaine de livres mais aussi des centaines d'articles scientifiques, et a créé "Terre Humaine" chez Plon, où l'on retrouve de grands classiques de l'anthropologie et de l’ethnologie.
"Les Derniers rois de Thulé", qu'il publie en 1955, a été traduit en 23 langues et c'est encore le livre le plus diffusé sur le peuple inuit. Mais de nombreux autres ouvrages sont disponibles...

Vente aux enchères d'un " redresseur de flèches "
Datant d'entre le milieu du 18ème et le milieu du 19ème siècle (1750 à 1850), d'une taille de 15 centimètres, cet outil en ivoire de morse était utilisé pour corriger les courbures des flèches par les inuit.
Souvent décorés de scènes de chasse et d'animaux, ces objets sont extrêmement rares et sont le plus souvent dans de grands musées.
Celui-ci vient de passer en vente en Angleterre.
Estimé entre 8 et 12 000 GBP, il a atteint la somme de 27 720 GBP soit plus de 32 000 euros !
Nouvelle étude sur les ours polaires
Parue dans la revue Nature, cette étude confirme que les ours polaires sont mal adaptés à la vie sans banquise.
Hors, celle-ci se forme de plus en plus tard, parfois en janvier au lieu de novembre dans le sud de la baie d'Hudson. Certains ours perdraient jusqu'à un kilo par jour sur la terre ferme...

Floyd Kuptana
Né en 1964, dans les Territoires du Nord-Ouest, Floyd est décédé en mai 2021 à Toronto.
Il avait débuté artistiquement en aidant son cousin Abraham Anghik Ruben à polir ses œuvres. Il a commencé a travailler lui-même un peu avant ses 30 ans, dans un premier temps en sculptant. Ses œuvres sont généralement complexes, avec un mélange de matériaux, et représentent très souvent des transformations.
Plus tard, il a produit aussi un grand nombre de peintures, reprenant ses thèmes de prédilection. Son travail est de plus en plus reconnu et documenté.

2 Expositions à Londres :
- Ningiukulu Teevee
A la Maison du Canada , depuis le 7 février, l'exposition "Stories from Kinngait" présente trente-six œuvres graphiques de Ningiukulu Teevee.
Cette exposition est réalisée grâce à une collaboration entre le Haut Commissariat du Canada à Londres et la Winnipeg Art Gallery -Qaumajuq, qui possède une cinquantaine d’œuvres de cette artiste.
Canada House, Trafalgar Square, Londres
Du 7 février au 1 juin 2024.
Lundi au samedi de 11 h à 17h30

- Shuvinai Ashoona
The Perimeter , "When I draw" présente des œuvres graphiques de Shuvinai.
Née en 1961, elle appartient à la troisième génération d'artistes de sa famille. Vivant toujours à Kinngait (Cape Dorset), Shuvinai a obtenu en 2022 une mention spéciale du jury de la 59ème biennale de Venise. The Perimeter, 20 Brownlow Mews, Londres
Du 25 janvier au 26 avril 2024,
Mardi au samedi de 11h à 17h

En France
- A l'Espace des Mondes Polaires (Station des Rousses) jusqu'en septembre 2024 : L'exposition Qajaq - le Kayak groenlandais, au fil de l'eau et du temps.
> Mitaarfik, Poils d'ours polaire, Grippe aviaire, Livre
Mitaarfik, Poils d'ours polaire, Grippe aviaire, Livre

Célébrée au Groenland le 6 janvier, "Mitaarfik" est une sorte de carnaval, mélange de culture inuit et danoise pour l'Epiphanie. Mais il s'agit avant tout d'effrayer !
Pour cela, un mitaartoq ou des mitaartut (plusieurs personnes), portant des masques et des déguisements, taquinent et effraient silencieusement les habitants, frappant aux portes et entrant dans les maisons.
il faut alors essayer de deviner qui se cache sous les déguisements et maquillages en suie !
En général ils sont "récompensés" à la fin de leur visite par des gâteaux, des bonbons...


Fourrure d'ours et nouvelle fibre textile

Constituée de deux couches, dont l'une est faite de poils creux, et associée à une peau noire ainsi qu' à une bonne épaisseur de graisse, sa fourrure permet à l'ours une excellente isolation contre le froid.
Des chercheurs chinois se sont inspirés de ces propriétés pour développer une nouvelle fibre textile.
Cette fibre a été mise au point et présentée dans la revue Science
Elle est fabriquée à partir d'aérogel, un matériau très léger, qui permet de conserver la chaleur. Mais ce gel est très fragile et cassant et donc impossible à tisser car il est composé à 99.8% d'air.
Les chercheurs ont donc eu l'idée de reproduire la structure du poil d'ours polaire.

Les poils ont un noyau poreux et une structure dense pour éviter la perte de chaleur. Les chercheurs ont donc entouré les fibres d'aérogel d'une gaine synthétique en polyuréthane, connu pour sa résistance.
Ces fibres ont ensuite été transformées en un pull-over.
Lors d'un test comparatif entre différents vêtements dans une chambre froide, le pull en fibre d'aérogel encapsulé a eu des performances identiques à celles d'une doudoune, mais avec une épaisseur 5 fois moindre.
Ces résultats sont très encourageants, même s'il faudra encore attendre un peu pour pouvoir en porter. Les premières utilisations devraient être pour des vêtements techniques militaires, spatiaux ou de sport extrême.
Grippe aviaire

En décembre 2023, un ours polaire a été retrouvé mort. Des analyses menées sur son corps par le Département de l'Environnement de l'Alaska ont montré qu'il était porteur du virus de la grippe aviaire. Il s'agit du premier décès d'ours signalé.
Ce virus a déjà tué des milliers d'oiseaux dans le monde, mais aussi de nombreux mammifères comme des otaries, des éléphants de mer, des ours noirs et bruns, des renards...
Bien que ses proies soient en général des phoques, cet ours polaire a probablement mangé un oiseau contaminé.
"Il est possible que d'autres ours soient morts, mais ils vivent dans des endroits isolés" dit le Dr Gerlach, vétérinaire de l’état de l'Alaska.
Espérons que d'autres animaux ne soient pas atteints dans l'avenir.


Livre : Sortir de la nuit blanche

Une plongée dans le quotidien des infirmières au Nunavik par Céleste Fournier, qui a passé dix ans au Québec où elle a obtenu un doctorat en sciences de gestion à l'administration des entreprises.
Rentrée en France, Céleste Fournier est maître de conférences à l'Université de Paris-Est.
L'autrice, grâce à la place centrale qu'elle donne à la parole des infirmières, nous montre la complexité de leur quotidien et l'ambivalence d'une expérience aussi enrichissante qu'éprouvante.

Presses de l'Université de Laval, dans toutes les bonnes librairies !
> Nous vous souhaitons une très belle et douce année 2024 !
Autochtones au Canada
Après de très nombreux échanges à la galerie sur les indiens, les inuit et les autochtones, voici quelques précisions.
On distingue trois branches différentes d'Autochtones au Canada qui représentent environ 1.8 millions de personnes (recensement 2021) soit 5 % de la population canadienne.
C'est la population qui croît le plus vite au Canada avec une augmentation de 42% entre 2006 et 2016 et qui est la plus jeune avec 44% de moins de 25 ans en 2016.

- Les Premières Nations, qu'on appelait les Indiens, sont environ 60% des Autochtones au Canada, comme par exemple les Abénaquis, Cris, HaÏdas, Micmacs, Mohawks...ou encore les Innus qui vivent au Nord-Est du Québec et au sud du Labrador et qui ne sont pas des Inuit.
On dénombre 638 communautés qui représentent 50 Nations (et 50 langues), soit environ 750 000 personnes réparties dans 3485 réserves. Ces réserves sont une partie des terres de la Couronne, mis à "l'usage et au profit" d'un groupe autochtone des Premières Nations.

- Les Métis: Lors d'un procès en 1993, la Cour Suprême du Canada a affirmé l'existence du droit des Métis.
Dans l'arrêt "Powley" la Cour a déclaré que le terme Métis n'inclut pas toutes les personnes ayant un patrimoine mixte autochtone et européen. Cela désigne un groupe distinct de personnes qui, non seulement ont une ascendance mixte, mais ont leurs propres coutumes et identités de groupe.

- Les Inuit
Au Canada, les Inuit vivent, pour 70% d'entre eux, dans les régions nordiques, dans ce que l'on appelle l' "Inuit Nunangat". Les autres sont répartis autour de grandes villes du sud canadien.
Ils ne vivent pas en réserves mais dans des villages répartis sur le territoire, très majoritairement au bord de la mer.
Le Nunavut a été créé en 1999, c'est une province canadienne. Le Nunavik est la zone où vivent les inuit du Québec, le Nunatsiavut la zone au Labrador et l'Inuvialuit est la partie inuit de la Province des Territoires du Nord-Ouest.
Les inuit vivent aussi au Groenland, en Alaska et en Sibérie.
Décès de Qapik Attagutsiaq
Qapik était l'inuit la plus âgée du Canada avec ses 103 ans.
Née en 1920 à proximité de Chesterfield Inlet, dans ce qui est maintenant le Nunavut, Qapik avait grandit selon le mode de vie traditionnel.
Vivant dans des tentes l'été et dans des igloos l'hiver, mais aussi dans des maisons de tourbes à l'intersaison, elle voyageait avec sa famille et leurs chiens, mangeant les animaux qu'ils tuaient et se servant des peaux pour se vêtir durant toute sa jeunesse.
Alors qu'elle a 20 ans, durant la seconde guerre mondiale, elle participe à l'effort de guerre en ramassant des os d'animaux morts qui étaient ensuite utilisés pour en faire des explosifs, des engrais ou de la colle.
Vivant à Arctic Bay sur la côte nord de l'île de Baffin, Qapik était une couturière habile, qui a cousu des kamiks (bottes en peau) afin de les vendre pour aider les gens de sa communauté dans le besoin.
Durant une grande partie de sa vie, elle a aussi fait office de sage-femme, aidant à mettre au monde des centaines de bébés.
Qapik a partagé son temps, sa langue, sa culture, ses compétences et ses connaissances, incarnant l'Inuit Qaumajatuqangit (savoir traditionnel) toute sa vie. Un réel bonheur d'avoir eu la chance de croiser cette grande dame....

Livre : Qimmik de Michel Jean
Avec ce roman, Qimmik, (= chien en inuktitut, la langue inuit), Michel Jean, journaliste et romancier canadien expose la tragédie des tueries de chiens de traîneaux chez les Inuit du Nord Québec dans les années 1960.
Un récit qui parle de colère, d'acculturation, mais aussi de résilience.
"Dans mon livre, je ne prends pas parti et ne blâme personne. Je ne cherche pas de coupable. Je montre une situation basée sur des faits...."
D'origine Autochtone (Innu ), Michel Jean a connu le succès avec le récit intimiste Kukum, sorti en 2019 et retraçant la vie de son arrière-grand-mère, traumatisée par la sédentarisation forcée.
Actuellement uniquement disponible en version numérique, la version papier devrait paraître en France à l'automne.

Films :
- Les Harmonies invisibles
de Laurent et Vincent Marie
Les deux frères partent sur les traces du narval dans le grand nord canadien et découvrent l'espace, l'environnement des inuit.
En janvier sur Ushuaïa TV :
le mercredi 8 à 21h55
le jeudi 11 à 15h25
le mercredi 17 à 22h35
A ne pas manquer !

Inuit, les âmes blessées de Jérôme Ségur, 2014.
Entre passé et présent, le peuple inuit doit faire face aux nombreux bouleversements de la modernité...
Le film propose le portrait authentique d'une population oubliée et des épreuves qu'elle essaie de surmonter.
Visible gratuitement en ce moment sur Youtube